Les enjeux principaux

Introduction

Le Richelieu, avec son débit annuel moyen de 330 mètres cubes/secondes serait l'affluent principal du Lac Saint-Pierre, seul lac du Québec attitré Réserve Mondiale de la Biosphère par l'UNESCO.

L'avenir du Lac Saint-Pierre est fortement menacé par plusieurs facteurs dont la piètre qualité des eaux des affluents provenant de ses territoires environnants. On a même déjà fait l'annonce de la disparition éventuelle de ce Lac exceptionnel en conclusion d'une étude scientifique de 2008 (www.ledevoir.com/opinion/chroniques/190859/voie-rapide-vers-la-disparition-du-lac-saint-pierre ).

Le Saint-François est parmi ses six affluents, un des principaux avec un débit de 180 mètres cubes/secondes.

Action Eau Richelieu est d'avis qu'en améliorant la qualité de ces eaux on augmenterait considérablement les chances de survie du Lac Saint-Pierre. Et c'est là NOTRE OBJECTIF ULTIME .

Enjeux agricoles

L’exploitation agricole dans la Vallée du Richelieu est une activité majeure sinon la principale qui a le plus fort impact  sur la qualité des eaux du Richelieu. Actuellement son bassin versant subit une érosion grandissante de ses meilleures terres agricoles au rythme des changements climatiques. Ce phénomène est considéré comme un des plus importants défis environnementaux de la planète, classé second problème environnemental de la planète, immédiatement après la croissance débridée de la population humaine. Pourtant l'indifférence généralisée semble caractériser l'attitude face à ce fléau mondial ce qui semble être l'explication du Dr David Pimentel de l'Université Cornell qui est un diplômé de renom en écologie. Est-ce là le facteur principal qui explique l'inertie collective ? Quoiqu'il en soit Action Eau Richelieu a l'intention d'éveiller davantage toute la population à ce phénomène destructeur qui prends de l'ampleur avec les changements climatiques et qui a un impact tout aussi négatif sur les écosystèmes que sur le patrimoine des agriculteurs et de leur descendants éventuels. Ces derniers hériteront vraisemblablement de terres nettement moins productives si rien n'est mis en oeuvre pour freiner les dégâts qui y sont attribués.  

L’aménagement de bandes riveraines adéquates combiné à l'amélioration du drainage de surface et 

des pratiques culturales plus durables, sont parmi les éléments principaux qui réduiraient significativement l'érosion des sols. Du coup la santé des cours d'eau en serait améliorée ainsi que la santé financière à long terme des agriculteurs.


Enjeux municipaux

Bien que les compétences d'Action Eau Richelieu ne soient pas de ce domaine, il est bon de rappeler que parallèlement à des efforts du secteur agricole, les municipalités doivent aussi participer en s’assurant d’avoir un réseau  sanitaire optimal et des infrastructures ayant la capacité de traiter les eaux usées qui sont produites sur son territoire en plus d'assurer une​ mise à jour de leurs usines d’épuration afin d’intégrer les meilleures pratiques de traitement des eaux usées (ozonation etc.).